Skip to main content

Contrôle Technique

Sécurité : n'oubliez pas le contrôle technique

Le contrôle technique est un examen obligatoire du véhicule à la charge de son propriétaire. 
Mis en place en 1992 par les pouvoirs publics, il a pour objectif d’améliorer la sécurité sur la route.

1. Le contrôle technique 

Qu’est-ce que le contrôle technique ?
Le contrôle technique vise à vérifier l’état de fonctionnement d’un véhicule afin de garantir une parfaite sécurité sur la route. Il est réalisé par un contrôleur agréé par la préfecture.
Il consiste en une vérification visuelle et sans démontage de 10 fonctions mécaniques déclinées en 124 points de contrôles (dont 72 sont soumis à une contre-visite).

Les 10 fonctions sont les suivantes :
l'identification du véhicule, le freinage, la direction, la visibilité, l’éclairage et la signalisation, les liaisons au sol, la structure de la carrosserie, les équipements, les organes mécaniques la pollution et le niveau sonore.
 

Quels véhicules sont concernés ?
Le contrôle technique concerne tous les véhicules « 4 roues » de plus de 4 ans dont le poids total en charge est inférieur ou égal à 3,5 tonnes :
les voitures particulières, les véhicules utilitaires légers et camping-cars, les véhicules spécifiques (dépannage, transport sanitaire, auto-école, voitures de collection…) selon une réglementation spécifique.

Quand effectuer votre contrôle technique ?
Votre premier contrôle doit être effectué à votre initiative dans les 6 mois précédant le 4ème anniversaire de la date de première mise en circulation de votre véhicule. Cette date figure toujours sur votre certificat d’immatriculation. Votre contrôle technique est valable 2 ans. La visite suivante doit donc être effectuée avant l'expiration de ce délai.

De plus, tous les véhicules de plus de 4 ans destinés à la vente, et dont le contrôle technique date de plus de 6 mois doivent faire l'objet d'un nouveau contrôle technique.

 

- Les véhicules mis en circulation en 2010.

- Les véhicules déjà contrôlés en 2012.

- Les véhicules de plus de 4 ans destinés à la vente et dont le contrôle technique date de plus de 6 mois.



 

Attention : si vous ne présentez pas votre véhicule au contrôle technique à la date prévue, vous risquez une amende de 135 € (minorée à 90 € si le paiement a lieu sous 3 jours). Le véhicule peut également être immobilisé et le certificat d’immatriculation retiré pendant 7 jours (délai nécessaire pour passer le contrôle et réaliser les réparations).